Isolation des murs

L’isolation des murs est la seconde étape dans la mise en œuvre de l’isolation thermique d’un bâtiment. Les déperditions d’énergie générées par l’absence d’isolation thermique des murs peuvent atteindre 25% de la facture énergétique.

Nos procédés pour l’isolation des murs

Tous nos procédés :

Mousse PanneauFlocageInsufflationJoints de dilatation

La réglementation thermique pour les murs

Résistance R minimale exigée par la RTE

/

R = 2.9 m². K/W

Les objectifs de la réglementation

Les objectifs de la réglementation thermique sont :

  • De lutter contre la pollution en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.
  • De réduire les dépenses énergétiques des logements grâce à une isolation de qualité.

Dans la rénovation :

La Réglementation Thermique des bâtiments Existants ou RTE « élément par élément » impose de respecter des niveaux minimaux de performance thermique lorsque des travaux d’isolation sont réalisés dans les bâtiments d’habitation existants.

Dans le neuf :

La RT 2012 a pour objectif de limiter la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs à un maximum de 50 kWhEP/(m².an) en moyenne, tout en suscitant :

  • Une évolution technologique et industrielle significative pour toutes les filières du bâti et des équipements.
  • Un très bon niveau de qualité énergétique du bâti, indépendamment du choix de système énergétique.

Ce que conseille ISOPROM :

Rénovation : R = 3.7 m². K/W

Neuf : R = 4.5 m². K/W

Avant Après

Les aides disponibles pour l’isolation thermique de vos sols.

Ma Prime Rénov 2021

Maprimerénov’ est l’aide principale mise en place par l’État afin de favoriser des travaux de rénovation énergétique. 

Découvrez-en plus sur notre page : MaPrimeRénov’2021

Coup de pouce isolation

Le dispositif « coup de pouce » est issu du dispositif des CEE (certificats d’économie d’énergie).

Découvrez-en plus sur notre page : Coup de Pouce Isolation

isolation des combles perdus - isolation comble

Prix isolation mur intérieur m²

Le prix final des travaux d’isolation des murs par l’intérieur va varier en fonction de plusieurs critères : technique de doublage, matériau utilisé, région de localisation. La technique de doublage : la pose en doublage collé coûte environ 30 % moins cher que la pose sur ossature métallique.

L’isolation des murs par l’intérieur est théoriquement moins onéreuse que celle par l’extérieur : entre 50 et 90 € du mètre carré pour l’isolation intérieure contre une fourchette de 100 à 180 € pour l’isolation extérieure.

Rénovation R = 3m².K/W

Insufflation : Ouate de cellulose

à partir de 22 € H.T./m² *

Mousse polyuréthane projetée

à partir de 38.50 € H.T./m² *

Neuf R = 4m².K/W

Insufflation : Ouate de cellulose

à partir de 28 € H.T./m² *

Mousse polyuréthane projetée

à partir de 42.50 € H.T./m² *

*Hors travaux préparatoires et de finitions.

Ouate cellulose : hors membrane pare vapeur + hors création d’une ossature

Cette grille tarifaire a été établie pour permettre à nos clients d’avoir une estimation de prix. Le prix pourra varier en fonction des spécificités de votre demande. Les seuls prix définitifs à prendre en compte sont ceux mentionnés sur nos devis.

Un projet ? Une demande de devis ?

isolation-des-murs

Isolation thermique
des murs

De manière générale, l’isolation des murs est la seconde étape dans la mise en œuvre de l’isolation thermique d’un bâtiment. En effet, même si les pertes de chaleur par les murs ne sont pas égales à celles que peut entrainer une toiture mal isolée (30%), celles-ci restent conséquentes. Les déperditions d’énergie générées par l’absence d’isolation thermique des murs peuvent atteindre 25% de la facture énergétique.

L’isolation thermique des murs doit faire l’objet d’une attention particulière quant au traitement de l’étanchéité à l’air. En effet, le traitement de la perméabilité à l’air de l’enveloppe du bâtiment est obligatoire pour la totalité de l’enveloppe. La présence des ouvertures (portes, fenêtres, baies vitrées) font des murs un élément particulièrement complexe à traiter.

Isoler les murs vous fera gagner également en confort à l’intérieur de votre maison. C’est ce qu’on appelle le confort thermique : pas de sensation de parois froides à l’intérieur, une température stable et régulière toute l’année. En somme, un confort de vie pour toute la famille, été comme hiver.

Tous les travaux d’isolation que vous allez effectuer permettront de réaliser des économies d’énergie. Dans ce cadre, l’isolation thermique des murs par l’intérieur fera chuter votre facture de chauffage. Isoler ses murs devient une solution rapidement rentable, ceci grâce aux économies de chauffage que vous ferez. On peut retenir que la facture de chauffage peut être réduite jusqu’à 25%.

En plus du gain financier apporté par l’isolation de vos murs c’est un véritable geste citoyen et écologique, réduire votre consommation d’énergies c’est diminuer vos émissions de gaz à effet de serre.
Une amélioration de l’isolation thermique du logement renforce la valeur de votre patrimoine au travers d’un diagnostic DPE favorable 🤔.

Isolation acoustique mur

Dans un premier temps, qu’est-ce que l’isolation acoustique et pourquoi nous la confondons avec la correction acoustique? Quelles sont les différences?

Si par exemple, vous assistez à la kermesse de vos enfants dans le gymnase du collège où le raffut ambiant rend toutes conversations impossibles, alors nous avons ici un problème de correction acoustique. La cause de cet inconfort est la réverbération des sons sur les parois du local.

En revanche, si vos voisins organisent une fête et qu’il vous est impossible de suivre votre série préférée, nous avons alors un problème d’isolation acoustique des murs.

Pour résumer, la correction acoustique maîtrise et réduit la propagation du son à l’intérieur d’une même pièce tandis que l’isolation acoustique protège des bruits émanant de l’extérieur de la pièce.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le fonctionnement de la propagation du son et les différents types de sons, je vous recommande la lecture de notre article

 

Isolation mur intérieur mince

Quand il s’agit de réaliser des travaux de rénovation, beaucoup s’orientent vers l’isolation des murs intérieurs. Plus simple et moins coûteuse, elle permet d’améliorer de façon significative les performances énergétiques de votre logement. Cependant, voilà, elle grignote inévitablement quelques mètres carrés de vos pièces habitables.

Afin de réaliser l’isolation de vos murs intérieurs, plusieurs solutions s’offrent à vous:

L’isolant mince: comme son nom l’indique, un isolant dont l’épaisseur a été réduite. Pour cela, ils sont généralement constitués de plusieurs couches d’isolants synthétiques (polystyrène ou polyuréthane par exemple) superposées puis compressées entre deux feuilles thermiques réfléchissantes. Les produits minces réfléchissants (PMR) sont davantage efficaces pour protéger votre logement de la chaleur que pour le protéger du froid de l’hiver. Les isolants minces sont difficilement utilisables seuls.

L’insufflation: L’insufflation est une technique qui consiste à injecter des isolants (ouate de cellulose, laine de roche, laine de verre, etc.) dans des parois existantes comme une cloison ou un plancher. L’isolation par insufflation s’effectue principalement dans les travaux de rénovation. L’insufflation permet de réaliser une isolation thermique, voir acoustique grâce à l’ajout de sel de bore.

Isoler les murs par l’intérieur avec une structure métallique: montée sur une ossature métallique en acier galvanisé et des rails. Les plaques sont vissées sur la structure en acier et liées avec des bandes de joints. L’isolant est placé entre les rails de la structure.

Isolation mur garage

Un garage se révèle très pratique pour garer sa voiture ou entreposer différentes choses cependant peut sont les personnes qui réalisent son isolation. Pourtant vous avez tout à y gagner, cela renforce la protection de vos biens, de plus si votre garage est collé directement à votre logement celui forme un grand pont thermique entre l’extérieur et votre habitation .Avec un garage isolé, vous évitez les pertes de chaleur, ce qui crée des conditions de vie plus confortables. De plus, vous consommez moins d’énergie et vous épargnez de l’argent.

Parfois votre garage sera la pièce où vous bricolez, jouez de la musique ou encore installez l’électroménager comme le lave-linge ou le sèche-linge.. Des usages qui peuvent être bruyants en engendrant une gêne quotidienne, la réalisation d’une isolation acoustique fait que la maison soit épargnée par les bruits divers qui peuvent s’en échapper.

Afin de réaliser l’isolation des murs de garage par l’intérieur plusieurs options s’offrent à vous :

isolation par projection de mousse à cellule ouverte: les équipes fixent avant tout un support de projection en s’assurant de laisser une lame d’air ventilé entre le lattis et le support. Projection d’une mousse polyuréthane à cellule ouverte : cette mousse s’expanse , ce qui permet de traiter rapidement et efficacement et de colmater les moindres recoins. De plus, les cellules ouvertes devront être complétées d’un pare-vapeur (comme du placo plâtre)

isolation par projection de mousse à cellule fermée: La mousse à cellule fermée est bien plus dense et par conséquent plus onéreuse. Contrairement à son homologue, la mousse à cellule fermée intègre déjà un pare-vapeur. Les qualités intrinsèques de la mousse polyuréthane ajoutées à sa continuité vont permettre d’assurer une étanchéité à l’air parfaite des surfaces traitées. Les hautes performances thermiques de notre mousse vont permettre de gagner des m². 

Par exemple, pour obtenir une isolation avec un R=4,80 il faut 120mm de mousse polyuréthane projetée contre plus de 180mm avec une laine traditionnelle.

Isolation mur sous sols

L’isolation des murs du sous sol n’est pas toujours considérée lors de travaux d’isolation thermique. Celles-ci sont pourtant responsables de déperditions thermiques au même titre que les murs ou les combles. Les caves représentent en effet 7 à 15 % des pertes d’énergie d’une maison, selon l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie).

L’isolation des sous-sols permet de réduire la facture énergétique, l’humidité ainsi que les ponts thermiques entre le sol et votre maison.

Par définition, le sous-sol se situe dans un milieu très particulier, ses murs extérieurs sont au contact direct du terrain. Les contraintes d’humidité sont omniprésentes tandis que la régulation thermique obéit à des règles différentes. Il est important de rappeler que l’isolation thermique du sous-sol améliore l’isolation générale de la maison.

Si les murs de votre sous-sol sont parfaitement droits, vous pouvez envisager de coller votre isolant. Il est possible de projeter de la mousse polyuréthane (celle-ci colle à la fondation, forme une barrière continue aux fuites d’humidité pouvant condenser derrière l’isolant et forme une barrière à la transmission de l’humidité provenant du sol extérieur.)

Dans le cas contraire, il vous faudra l’installer via une ossature métallique. Le polystyrène, le polyuréthane, les laines minérales, le chanvre ou le liège offrent de parfaits isolants sous plaques de plâtre.

Matériaux acoustique

Les matériaux disponibles afin de réaliser une isolation acoustique des murs de qualité sont nombreux, voici quelques exemples et leurs principales qualités:

Le liège : il est largement utilisé dans le traitement des problèmes acoustiques, et pourtant si vos problèmes de bruit se résument aux bruits aériens, d’autres isolants seront tout aussi efficaces. Par contre, il se révèle très efficace pour combattre les bruits d’impacts.

Laine de verre / laine de roche : Les laines minérales sont des isolants qui se révèlent efficaces sur le plan acoustique depuis un certain nombre d’années.

Isolant mince : Moins épais des procédés, les isolants acoustiques muraux qui se posent comme du papier peint ou en liège affichent du fait de leur ultra-minceur des gains acoustiques très faibles.

La ouate de cellulose : probablement le meilleur choix pour l’isolation acoustique. À épaisseur et densité égales, cet isolant sera plus performant que la laine de verre.

la mousse polyuréthane: Elle permet de réaliser ou améliorer une isolation acoustique de manière performante. La mousse acoustique, bon isolant phonique sur mur, est posée via projection et forme une couche égale. Elle ne se tasse pas et ne se déformera pas au fil du temps.

Dans la réalisation de ses chantiers d’isolation acoustique des murs, ISOPROM a choisi l’utilisation de la mousse polyuréthane projetée ainsi que la ouate de cellulose par soufflage.