Les produits coupe-feu et la protection contre l’incendie : normes, protection active et passive

par | Avr 18, 2018 | Informations, Réglementations | 0 commentaires

La protection contre l’incendie est une exigence dans le monde du bâtiment. Pour éviter les risques, il a été nécessaire d’établir des normes ainsi qu’une réglementation pour assurer une protection et une sécurité aux structures.  Nous vous en présentons les principes dans cet article. 

Normes contre l’incendie

Certains éléments constitutifs de la construction doivent être capables de limiter l’avancement de l’incendie. Cela peut être réalisé via un système de compartimentage, autrement dit, diviser l’espace en plusiers zones.

Ainsi, le feu reste confiné au sein de l’endroit sinistré et ne se développe pas dans le reste du bâtiment.  La construction doit être également dotée de ventilations et de dispositifs de désenfumage pour assurer une atmosphère respirable durant l’évacuation.

De plus, les systèmes de télécommunication doivent être protégés pour éviter la perte de contact avec les secours.

La résistance au feu est une donnée essentielle. Elle correspond au temps durant lequel les éléments du bâtiment doivent remplir leur rôle face à l’incendie.

La résistance au feu est hiérarchisée suivant la durée (exprimée différemment en France et en Europe) :

En France : 1/4 d’heure, 1/2 heure, 1 heure, 1h et demi, 2 heures, 3 heures, 4 heures, 6 heures.

En Europe : 15 min, 20 min, 30 min, 45 min, 60 min, 90 min, 120 min, 180 min, 240 min, 360 min.

En France, depuis l’arrêté du 22 mars 2004, les critères de la résistance au feu sont organisés de cette manière :

l

Stabilité au feu (SF)

Résistance mécanique d’une paroi face au feu

l

Pare-flammes (PF)

Résistance mécanique, étanchéité aux flammes, aux gaz inflammables et chauds durant un incendie

l

Coupe-feu (CF)

Résistance mécanique, étanchéité aux flammes, aux gaz inflammables et chauds ainsi que la capacité à isoler thermiquement durant un incendie

l

Pare-flammes de traversée (PFT)

Gaine ou conduit traversant une paroi pare-flammes (séparant, elle-même, deux zones du bâtiment) qui répond aux qualités exigées du pare-flammes

l

Coupe-feu de traversée (CFT)

Gaine ou conduit traversant une paroi pare-flammes (séparant, elle-même, deux zones du bâtiment) qui répond aux qualités exigées du coupe-feu

La réaction au feu s’oppose à la résistance au feu. Elle correspond, cette fois-ci, à la nature d’un produit ou d’un élément à favoriser ou non le développement du feu. Les “euro-classes” déterminent la structure suivante :

  • A1, A2 : produits non combustibles
  • B : produits faiblement combustibles
  • C : produits combustibles
  • D : produits très combustibles
  • E : produits très inflammables et propagateurs de flammes
  • F : produits non classés ou testés

En France, depuis l’arrêté du 22 mars 2004, les critères de la résistance au feu sont organisés de cette manière :

Protection active contre l’incendie

Deux types de protection sont à distinguer. La première est la protection active contre l’incendie.
Celle-ci comprend des dispositifs de :

  • Détection : des systèmes de détection et d’alarmes sont installés afin d’alerter de la présence de sources de fumées, de chaleur ou de flamme et permettre de prévenir les personnes se trouvant dans le bâtiment afin qu’elles puissent évacuer.
  • Extinction automatique : des installations d’élimination de feu telles que les “sprinkler” qui fonctionnent comme des douches, les gaz inhibiteurs ou encore les mousses.
  • Désenfumage :  ce sont des ventilateurs mécaniques qui permettent l’absorption de chaleur et de fumée.

Ce type de protection détecte ainsi les différentes sources d’un incendie pour les contrer immédiatement.

Protection passive contre l’incendie

La protection passive contre l’incendie fonctionne différemment puisqu’elle n’est pas activée manuellement ou automatiquement. Elle tend à jouer un rôle préventif. La protection passive contre l’incendie regroupe plusieurs mesures permettant à un ouvrage de résister à un incendie durant un “temps donné”.

Ce type de protection permet de :

  • Bloquer la propagation de la fumée
  • Eviter l’avancée des flammes
  • Contenir le feu dans la zone où il s’est embrasé

Vous êtes à la recherche d'un isolant offrant une protection passive ?

Protection passive contre l’incendie et isolation : les produits coupe-feu ISOPROM

Pour répondre à ces normes, ISOPROM propose des procédés qui assurent une isolation thermique et une protection passive contre l’incendie pour les différents éléments d’un bâtiment.

Nous proposons deux types de flocage : pâteux (humide) et fibreux (sec). Tous deux répondent aux caractéristiques de la protection passive contre l’incendie. Le flocage coupe-feu va ainsi limiter les transferts de chaleur.

En sous-face de dalle, ISOPROM assure une pose de panneaux. Ces derniers peuvent isoler vos dalles et avoir une épaisseur jusqu’à 300 mm. Un atout considérable dans le cadre d’isolation de vide sanitaire, cave ou encore de parkings.

Consultez notre page de présentation des chantiers réalisés où nous présentons, entre autres, nos chantiers de flocage sur structure métallique et de pose de panneaux en sous-dalle par fixation mécanique.
Si vous souhaitez plus d’informations à ce sujet, souscrivez à la newsletter ISOPROM en bas à droite de votre écran. Vous pouvez également nous contacter via notre formulaire de contact.

Souscrire à Notre Newsletter

 

Articles liés