Traitement de l’étanchéité à l’air et de l’isolation des parois : Solutions pour les architectes

Une réglementation thermique de plus en plus stricte 

 

La RT 2012 a permis de revoir les exigences à la hausse en matière d’isolation thermique en introduisant le label BBC.

La RT 2012 demande également à ce que soient mis en œuvre les moyens pour assurer l’étanchéité à l’air et le traitement des ponts thermiques.

En effet, comme vous le savez, le seuil de perméabilité à l’air doit être inférieur à

  • 0,6 m3/(h.m²) pour les maisons individuelles
  • 1 m3/(h.m²) pour les logements collectifs

En ce qui concerne le secteur tertiaire il n’y a aucune exigence de résultat imposée. Une valeur par défaut est prise en compte dans le cadre du calcul thermique. Si une autre valeur est prise en compte pour le calcul thermique, il faudra justifier du niveau thermique atteint en fin de travaux.

Attention pour que la validité de la mesure de perméabilité à l’air d’un bâtiment, il faut dans le cadre de RT 2012, qu’elle soit réalisée par un opérateur certifié par le ministère en charge de la construction.

La RT 2020 introduira le label BEPOS avec les bâtiments à énergie positive. Cela doit permettre de diminuer les besoins énergétiques réglementaires du bâti, en étant inférieur de 20% par rapport aux constructions réalisées sous le label RT 2012.

L’excellence en matière d’étanchéité à l’air et d’isolation thermique sera nécessaire. En neuf comme en rénovation, remplir les exigences thermiques et maitriser l’étanchéité à l’air se transforment souvent en casse-tête pour les bureaux d’architectes. En effet, les solutions actuelles ne sont pas dénuées d’inconvénients.

rt 2012 - rt 2020 - bepos - maisons passives

Des solutions avec des avantages et des inconvénients

Les menbranes d’étanchéité

Solution de référence actuellement, on peut néanmoins s’interroger sur l’évolution de la tenue dans le temps des adhésifs et des divers joints de colmatage. Un déchirement ou un décollement de membrane peut rapidement générer des pathologies (moisissures, développement de parasites…).

Avantages : Mise en œuvre simple ; protèle l’isolant en pose.

Inconvénients : Traitement des jonctions (plafond, sol, mur et menuiseries) ; la fragilité un déchirement ou décollement provoque des pathologies.

Les enduits

Les enduits comme les plâtres projetés ou les plâtres talochés sont également une alternative. Cette solution est intéressante en matière de durabilité. Elle a l’avantage de pouvoir être à l’épreuve du temps. Son inconvénient est de ne pouvoir être appliqué que sur une maçonnerie brute.

Avantages : Mise en œuvre simple et rapide ; peut être compatible avec une isolation.

Inconvénients : Solution humide qui nécessite un temps de séchage ; investissement matériel.

Mousse polyuréthane projetée solution 2 en 1 : isolation thermique et étanchéité à l’air

La mousse polyuréthane projetée permet d’effectuer deux actions en une : l’isolation thermique et l’étanchéité à l’air.

En effet, la mousse polyuréthane est intrinsèquement étanche à l’air et pare-vapeur. Elle est projetée de manière uniforme sur un support quelconque (plan ou accidenté) pour former une enveloppe continue. De fait, les parois sont rendues totalement étanches à l’air et à la vapeur d’eau.

Ce procédé bénéficie d’un avis technique en tant qu’isolation thermique et étanchéité à l’air.

L’isolant mis en œuvre est une mousse polyuréthane haute densité similaire à celle projetée sous chape.

Elle est donc inaltérable dans le temps. L’étanchéité à l’air est garantie à vie.

Contrairement aux membranes la mousse polyuréthane résiste aux perçages et aux cycles d’amplitude thermique. Sa très faible conductivité thermique assure une résistance optimale au froid et à la chaleur et permet de diminuer les épaisseurs de réservation pour une résistance thermique donnée.

En étant imputrescible et totalement inerte dans le temps, la mousse projetée possède une durée de vie équivalente à celle du bâtiment.

Elle répond totalement à la RT 2012 et sera la solution la plus adapté lorsque la RT 2020 entrera en vigueur.

Seule des entreprises qualifiées et rattachés à des réseaux d’applicateurs seront en mesure de faire profiter à leurs clients de produits de qualité, sous avis techniques délivrés par le CSTB et de certifications telles que la QB (Qualité du Bâtiment).

Pour finir, cette solution demeure économique puisque l’isolation et le traitement de l’étanchéité à l’air se font en une seule et même opération.

« Si vous cherchez la performance et la durabilité avec une rapidité d’exécution, la projection de mousse polyuréthane saura vous satisfaire. »

Un exemple pratique : Etanchéité sur bardage métallique (ARCO)

logement de fonction dans un batiment industriel neuf

La société ARCO nous a sollicité pour traiter l’isolation intérieure et l’étanchéité à l’air d’un logement de fonction attenant à un bâtiment industriel en construction.

Le bâtiment est constitué d’une charpente métallique habillée d’un bac acier double peau.

ARCO a choisi la projection de mousse polyuréthane pour garantir à son client une parfaite étanchéité à l’air entre les parois verticales (bac acier double peau coté extérieur et maçonnerie coté intérieur) et la toiture (bac acier double peau).

La capacité de notre mousse à adhérer à tous supports et à se propager dans le moindre recoin garantie un colmatage résistant et durable entre les différents matériaux constituant l’enveloppe.

Surface et cadence : 280m² traités en deux jours.

Articles liés