La gestion de chantier : 2 minutes pour comprendre

par Fév 13, 2018Informations, Préparation de chantiers

Un chantier n’est pas une mince affaire. Bien au contraire.

Sans une bonne préparation en amont, un chantier peut devenir un véritable casse-tête.

Il est impératif de suivre minutieusement le protocole préalablement établit. Pour des questions de sécurité, de conformité de planning et de la bonne gestion du chantier. 

Avant le démarrage des travaux, le maître d’ouvrage doit étudier tous les aspects techniques et économiques afin de bien définir les besoins du projet.

Une fois les cahiers des charges établis lot par lot, les entreprises sont consultées.

Les propositions technico-commerciales des entreprises sont étudiées en prenant en compte plusieurs critères qui sont passés au crible.

Le choix des prestataires

Un prestataire qualifié reste toujours le meilleur choix pour un chantier. C’est gage de qualité.
L’entreprise employée propose des compétences uniques et reconnues, qui profitent au bon déroulement du chantier.

A titre d’exemple, ISOPROM est constamment sollicité par de grands constructeurs. Cette relation de confiance est basée sur notre savoir-faire, nos qualités en tant que spécialiste de l’isolation et surtout sur nos certifications qui prouvent notre expertise.

Un chantier est avant tout un lieu de rencontres et de complémentarité entre différents acteurs. Chacun se doit d’être un atout.

s

Pris en compte des risques et normes sécuritaires

Malheureusement, le marché du bâtiment est impacté par son fort taux de mortalité. Il est donc PRIMORDIAL d’assurer une sécurité optimale au personnel.

Cela s’effectue par l’évaluation générale des risques possibles, les contraintes logistiques et de stockage, la coordination des différents acteurs sur le chantier, les délais à tenir en fonction du rôle de chacun ainsi que la météo qui peut, parfois, être préoccupante pour le bon déroulement du chantier.

La planification du chantier

C’est le gros du projet.

Le planning est l’étape cruciale pour la bonne conformité du chantier. Cet élément hiérarchise et date l’intervention des différents intervenants, de la réception des matériaux, etc…

Le planning prend en compte toutes les actions à mener, l’ordre dans lesquelles elles doivent être effectuées et leur durée.
Pour chaque tâche est affectée une ressource que ce soit une équipe ou du matériel.

Gestion du budget

La mise en oeuvre d’un chantier a nécessairement un coût. La gestion budgétaire est tout aussi importante que la réalisation en tant que telle.

Plus encore, le budget permet sa création.

Suivi du chantier

Le suivi du chantier est réalisé au fur et à mesure de son avancement. C’est essentiel pour le bon fonctionnement du projet.

L’intérêt réside à analyser directement sur le terrain le développement du chantier pour le comparer avec le planning prévisionnel.

C’est également un moyen de confronter les coûts réels et estimés. Toutes ces informations sont soumises à un questionnaire retranscrit dans un rapport de chantier.

Bilan

Dernière étape et non des moindres : l’évaluation du chantier.

Un débriefing est organisé avec les différents prestataires. Un point est fait sur les dépenses prévues et celles qui ont été réellement nécessaires.

De manière générale, c’est une expérience utile qui permet d’améliorer la mise en route d’un prochain chantier.

Supprimer les ponts thermiques avec la mousse polyuréthane projetée

Articles liés