Aides à la rénovation énergétique 2018 : tout ce qui change en 8 points

par Jan 22, 2018Aides fiscales0 commentaires

Chaque année apporte son lot de nouveautés. Les aides à la rénovation énergétique ne font pas exception à la règle puisque de nombreuses modifications vont être apportées au cours de cette année.  

Alors qu’est-ce qui va changer pour 2018 ? On vous fait un récapitulatif en 8 points.

1) Durée prolongée

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Ecologique (CITE) voit sa durée se prolonger jusqu’au 31 décembre 2018 avec un crédit à hauteur de 30% du montant des travaux.

2) Mutation du CITE

Le dispositif évolue.
Les travaux pour fenêtres, volets isolants, portes d’entrée donnant sur l’extérieur et les chaudières à haute performance énergétique au fioul ne seront plus pris en compte par le CITE.

3) Transition souple

Ces changements seront progressifs.
Du 1er Janvier 2018 au 30 Juin 2018, le financement sera abaissé à 15% des sommes engagées avant d’être totalement supprimé à compter du 1er Juillet 2018.

4) Audits énergétiques éligibles au Crédit d'impôt

Les audits énergétiques sont désormais éligibles au Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique.
En effet, ils doivent mettre en évidence des propositions de travaux dont au moins une permet d’atteindre un “très haut niveau de performance énergétique”.
Il est à noter que seulement un audit par logement sera subventionné par le crédit d’impôt.

5) Démocratisation du chèque énergie

Le chèque énergie va se démocratiser.
Cette année, environ 4 millions de ménages aux revenus modestes vont avoir droit à ce chèque estimé à 150 euros.
Celui-ci permet de payer les factures d’énergie et est envoyé une fois par an aux bénéficiaires de cette aide.

6) Nouvelle aide financière pour les "travaux simples"

L’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) va mettre en place une nouvelle aide financière pour réaliser des “travaux simples” : changement d’une chaudière/mode de chauffage, isolation de combles aménagés et isolement des murs.
Cette somme pourra aller de 7000 à 10 000 euros.

7) "Certificats d'économie d'énergie - coup de pouce"

Les ménages les plus modestes pourront compter sur les “certificats d’économie d’énergie – coup de pouce” qui vont leur permettre de profiter d’une aide lors du changement de leur chaudière pour une plus performante.
La prime pourra atteindre 3000 euros.

8) Pas de changement pour la TVA et l'éco-PTZ

L‘éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) et la TVA à taux réduit à 5,5% restent inchangés cette année.

Articles liés